les Motards Gersois

La moto dans le Gers. Le rendez-vous incontournable des Motards en Gascogne et Midi-Pyrénées
 
les news des MGAccueilS'enregistrerConnexion
Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 18 le Mar 23 Juil 2013 - 9:25
Connexion
Nom d'utilisateur:
Mot de passe:
Connexion automatique: 
:: Récupérer mon mot de passe
Circuit Paul Armagnac Nogaro
la météo
Derniers sujets
» Manif contre les 80km/h
Mar 6 Mar 2018 - 22:38 par Chris_32

» salut a tous si jamais y a encore du monde par ici
Mar 11 Avr 2017 - 10:00 par Mikko

» ma monture
Jeu 26 Jan 2017 - 1:17 par spyderman

» ROULAGE PISTE 2015
Mar 10 Nov 2015 - 6:12 par Thib'

Décembre 2018
LunMarMerJeuVenSamDim
     12
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31      
CalendrierCalendrier

Partagez | 
 

 Découverte d'un tombeau de Petronas FP1.

Aller en bas 
AuteurMessage
william
administrateur du forum
avatar

Messages : 1281
Date d'inscription : 07/03/2010
Age : 44
Localisation : Treinta y dos

MessageSujet: Découverte d'un tombeau de Petronas FP1.   Mer 7 Avr 2010 - 5:49

j'en veut une!!


Dans un hangar oublié dorment depuis plusieurs années une soixantaine de Petronas FP1 – les motos du pétrolier malaisien (vous savez, les grandes tours jumelles à Kuala-Lumpur) construites en série limitée pour engager leur machine en championnat du monde Superbike en 2003.

A l’époque, l’approche de Petronas fut audacieuse : créer une machine de toutes pièces, motorisée par un 3 cylindres de 900 cm3, engagée dans une structure managée par le célèbre Carl Fogarty. Mais le vent souffla mauvais sur la FP1. En arrivant en WSBK, la réglementation avait changé, avec une cylindrée de 1000 cm3 autorisée pour tout le monde (auparavant, la règle demeurait 4 cylindres / 750 face au twin / 1000). L’intéressant compromis 3 pattes / 900 se trouvait du coup désavantagé, et les résultats furent un épisode douloureux pour l’équipe Petronas, en plus de la fortune engloutie dans ce projet.

Les motos d’homologation devaient être vendues pour un tarif de 45 000 dollars. La moitié des 150 exemplaires prévus furent assemblées en Angleterre, l’autre en Malaisie. Manifestement, non seulement les motos construites sur le sol Britannique n’ont jamais été vendues, mais elles sont aussi passées aux oubliettes, comme si Petronas voulaient enterrer cette douloureuse histoire. Mais les FP1 ne semblent pas vouloir être oublié. Il serait d’ailleurs dommage de laisser s’effacer dans l’oubli ces machines surprenantes. Aujourd’hui, les 127 ch de son trois cylindres pour 181 kg n’ont rien d’exceptionnel ; mais les techniques de conception et les particularités de cette SBK valent une place parmi les grands challenges du sport moto. Le moteur est positionné à l’envers dans le cadre, incliné de 17° vers l’arrière, avec une admission face à la route. Les FP1 n’ont jamais brillé en Superbike – Peut-être que cette découverte à la Howard Carter sonne comme le cri d’une aventure qui veut se terminer. Les Petronas veulent trouver la route et des propriétaires passionnés, afin d’accomplir leur destin...
Revenir en haut Aller en bas
http://motards-gersois.motards.net
 
Découverte d'un tombeau de Petronas FP1.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les Motards Gersois :: événements et actualités-
Sauter vers: